Menu
Le Christ vert, œuvre de Paul Gauguin
Le Christ vert, œuvre de Paul Gauguin
Œuvre majeure du symbolisme

Le Christ vert, œuvre de Paul Gauguin

Le Christ Vert est une oeuvre de Gauguin inspirée par la descente de croix du calvaire de Nizon.

Le Christ Vert de Paul Gauguin

A quelques kilomètres de la Chapelle de Trémalo se trouve le calvaire de Nizon, celui-ci inspira Paul Gauguin pour sa toile « le Christ Vert » en 1889.

Ce tableau, une huile sur toile de 92 X 73 cm est exposé dans les musées Royaux des beaux-arts de Belgique.

Détail du Christ Vert de Gauguin

Gauguin a repris la scène de descente de croix : la Vierge, entourée de Marie-Madeleine et Marie-Salomé, tient le Christ mort sur ses genoux. Mais au lieu de laisser la scène dans les terres, il déplace la sculpture dans un paysage de dunes du Pouldu. Le personnage passe devant le calvaire, accompagné d’un agneau (ou un chien) sans même y prêter attention. Peut-être la croix n’existe-elle pas dans le paysage. Elle est l’expression de la foi profonde des Bretons. Où qu’ils aillent, les croyants sont sous la protection de Dieu.

Le calvaire de Nizon

Nizon et son calvaire

Le bourg de Nizon a conservé son allure typique d’un centre paroissial breton du début du XX ème siècle. Sur la place du bourg, un ensemble architectural de grande valeur avec la vieille église trapue du XVI ème siècle.

Ce calvaire est un monument classé à fût bosselé dominant la place du haut de ses 7 mètres, là où se trouvait naguère le cimetière. Les nodosités sur le fût indiquent qu’il a été érigé à une époque d’épidémie : on invoquait les forces divines pour obtenir la cessation d’une peste.
L’art populaire breton a beaucoup inspiré ces artistes.